Pascal Citations – Quotations

L’extrême esprit est accusé de folie, comme l’extrême défaut… C’est sortir de l’humanité que de sortir du milieu.

Il importe à toute la vie de savoir si l’âme est mortelle ou immortelle.

Si les hommes savaient ce qu’ils disent les uns des autres, il n’y aurait pas quatre amis dans le monde.

Nous souhaitons la vérité, et ne trouvons en nous qu’incertitude.

Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point.

Le passé et le présent sont nos moyens ; le seul avenir est notre fin.

La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique.

Tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, qui est de ne savoir demeurer en repos dans une chambre.

Peu de gens parlent du doute en doutant.

On aime mieux la chasse que la prise.

Le silence éternel de ces espaces infinis m’effraie.

Diseur de bons mots, mauvais caractère.

Se moquer de la philosophie, c’est vraiment philosopher.

La violence et la vérité ne peuvent rien l’une sur l’autre.

Il y a des gens qui mentent simplement pour mentir.

Les belles actions cachées sont les plus estimables.

Notre raison est toujours déçue par l’inconstance des apparences.

La vraie et unique vertu est de se haïr.

C’est une maladie naturelle à l’homme de croire qu’il possède la vérité.

Les hommes se gouvernent plus par caprice que par raison.

Il y a des mots incapables d’être définis.

La sagesse nous envoie à l’enfance.

Curiosité n’est que vanité. Le plus souvent, on ne veut savoir que pour en parler.

Dieu est une sphère infinie, dont le centre est partout et la circonférence nulle part.

On ne voit rien de juste ou d’injuste qui ne change de qualité en changeant de climat.

Ce que peut la vertu d’un homme ne se doit pas mesurer par ses efforts, mais par son ordinaire.

L’homme qui n’aime que soi ne hait rien tant que d’être seul.

Le silence est la plus grande persécution ; jamais les saints ne se sont tus.

Dans une grande âme, tout est grand.

Je n’ai fait cette lettre-ci plus longue que parce que je n’ai pas eu le loisir de la faire plus courte.

Ni la contradiction n’est marque de fausseté, ni l’incontradiction n’est marque de vérité.

La seule chose qui nous console de nos misères est le divertissement et c’est pourtant la plus grande de nos misères.

Dire la vérité est utile à celui à qui on la dit, mais désavantageux à ceux qui la disent, parce qu’ils se font haïr.

Il n’est pas bon d’être trop libre.

La coutume est une seconde nature qui détruit la première.

Personne ne parle en notre présence comme il en parle en notre absence. L’union qui est entre les hommes n’est fondée que sur cette mutuelle tromperie.

Que sert à l’homme de gagner tout le monde, s’il perd son âme ? Qui veut garder son âme, la perdra.

La dernière chose qu’on trouve en laissant un ouvrage est de savoir celle qu’il faut mettre la première.

La dernière démarche de la raison est de reconnaître qu’il y a une infinité de choses qui la surpasse.

La vérité est si obscurcie en ces temps et le mensonge si établi, qu’à moins d’aimer la vérité, on ne saurait la reconnaître.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s