Sartre Citations…

As a part of my French homework in 2019 and in 2020 before Covid I tried to find difficult things to say and to discuss…

Moi, je suis méchante : ça veut dire que j’ai besoin de la souffrance des autres pour exister.

Supposez qu’on meure et qu’on découvre que les morts sont des vivants qui jouent à être morts.

Un amour, une carrière, une révolution : autant d’entreprises que l’on commence en ignorant leur issue.

Dieu est mort, mais l’homme n’est pas, pour autant, devenu athée. Ce silence du transcendant, joint à la permanence du besoin religieux chez l’homme moderne, voilà la grande affaire aujourd’hui comme hier.

Un peintre apprenti demandait à son maître “Quand dois-je considérer que mon tableau est fini ?” Et le maître répondit : “Quand tu pourras le regarder avec surprise, en te disant : C’est moi qui fait ça”.

Chaque homme doit inventer son chemin.

Plus claire la lumière, plus sombre l’obscurité… Il est impossible d’apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.

Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent.

La Liberté, ce n’est pas de pouvoir ce que l’on veut, mais de vouloir ce que l’on peut.

Autrui, c’est l’autre, c’est-à-dire le moi qui n’est pas moi.

Ce n’est pas dans je ne sais quelle retraite que nous nous découvrirons : c’est sur la route, dans la ville, au milieu de la foule, chose parmi les choses, homme parmi les hommes.

Ne pas choisir, c’est encore choisir.

L’histoire d’une vie, quelle qu’elle soit, est l’histoire d’un échec. Le coefficient d’adversité des choses est tel qu’il faut des années de patience pour obtenir le plus infime résultat.

Nous ne sommes nous qu’aux yeux des autres et c’est à partir du regard des autres que nous nous assumons comme nous-mêmes.

Il est beaucoup plus facile pour un philosophe d’expliquer un nouveau concept à un autre philosophe qu’à un enfant. Pourquoi ? Parce que l’enfant pose les vraies questions.

Nous appellerons émotion une chute brusque de la conscience dans le magique.

Les pensées, c’est ce qu’il y a de plus fade. Ça s’étire à n’en plus finir et ça laisse un drôle de goût.

Chaque époque découvre un aspect de la condition humaine, à chaque époque l’homme se choisit en face d’autrui, de l’amour, de la mort, du monde.

Sais-tu qu’elle ressemble beaucoup à une excuse, cette liberté dont tu te dis esclave.

La vie humaine commence par l’autre côté du désespoir.

Le désir s’exprime par la caresse comme la pensée par le langage.

Voulez-vous que je vous dise pourquoi vous n’avez pas peur de la mort ? Chacun de vous pense qu’elle tombera sur le voisin.

Un intellectuel est quelqu’un qui est fidèle à un ensemble politique et social, mais qui ne cesse de le contester.

Un droit n’est jamais que l’autre aspect d’un devoir.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s