Birthday I Ching Consultation 28-08-22

Please comment on what I may do in my 59th year…

49. Ko / Revolution (Molting)

above TUI THE JOYOUS, LAKE

below LI THE CLINGING, FIRE

The Chinese character for this hexagram means in its original sense an animal’s pelt, which is changed in the course of the year by molting. From this word is carried over to apply to the “moltings” in political life, the great revolutions connected with changes of governments. The two trigrams making up the hexagram are the same two that appear in K’uei, OPPOSITION 38, that is, the two younger daughters, Li and Tui. But while there the elder of the two daughters is above, and what results is essentially only an opposition of tendencies, here the younger daughter is above. The influences are in actual conflict, and the forces combat each other like fire and water (lake), each trying to destroy the other. Hence the idea of revolution.

THE JUDGMENT

REVOLUTION. On your own day

You are believed.

Supreme success,

Furthering through perseverance.

Remorse disappears.

Political revolutions are extremely grave matters. They should be undertaken only under stress of direst necessity, when there is no other way out. Not everyone is called to this task, but only the man who has the confidence of the people, and even he only when the time is ripe. He must then proceed in the right way, so that he gladdens the people and, by enlightening them, prevents excesses. Furthermore, he must be quite free of selfish aims and must really relieve the need of the people. Only then does he have nothing to regret. Times change, and with them their demands. Thus the seasons change in the course of the year. In the world cycle also there are spring and autumn in the life of peoples and nations, and these call for social transformations.

THE IMAGE

Fire in the lake: the image of REVOLUTION.

Thus the superior man

Sets the calendar in order

And makes the seasons clear.

Fire below and the lake above combat and destroy each other. So too in the course of the year a combat takes place between the forces of light and the forces of darkness, eventuating in the revolution of the seasons, and man is able to adjust himself in advance to the demands of the different times.

THE LINES

Nine at the beginning means:

Wrapped in the hide of a yellow cow.

Changes ought to be undertaken only when there is nothing else to be done. Therefore at first the utmost restraint is necessary. One must becomes firm in one’s mind, control oneself-yellow is the color of the means, and the cow is the symbol of docility-and refrain from doing anything for the time being, because any premature offensive will bring evil results.

Six in the second place means:

When one’s own day comes, one may create revolution.

Starting brings good fortune. No blame.

When we have tried in every other way to bring about reforms, but without success, revolution becomes necessary. But such a thorough going upheaval must be carefully prepared. There must be available a man who has the requisite abilities and who possesses public confidence. To such a man we may well turn. This brings good fortune and is not a mistake. The first thing to be considered is our inner attitude toward the new condition that will inevitably come. We have to go out to meet it, as it were. Only in this way can it be prepared for.

—–

49) Ko / La Révolution (la Mue)

En haut Touei : Le Joyeux, le Lac.

En bas Li : Ce qui s’attache, le Feu.

Le sens primitif du caractère désignant l’hexagramme est celui d’une peau de bête qui se transforme en muant au cours de l’année. A partir de là le terme est appliqué aux mues qui se produisent dans la vie de l’Etat, aux grandes révolutions liées à un changement de régime. Les deux signes dont l’union forme l’hexagramme sont, comme dans K’ouei « L’opposition » (n° 38), les deux plus jeunes filles, Li et Touei. Mais, tandis que dans K’ouei la plus âgée des deux se tient en haut et qu’il n’en résulte pour l’essentiel qu’une opposition de tendances, ici c’est la plus jeune qui occupe la place supérieure et les effets s’affrontent mutuellement; les forces se combattent comme le feu et l’eau (le lac), chacune cherchant à détruire l’autre. D’où l’idée de révolution.

Le Jugement

LA RÉVOLUTION.

En ton jour tu rencontres foi.

Sublime succès favorisant par la persévérance.

Le remords se dissipe.

Les révolutions politiques sont chose excessivement grave. On ne doit les engager qu’en cas d’extrême nécessité quand il ne reste plus d’autre issue. Tout le monde n’est pas appelé à une telle action, mais seulement celui qui a la confiance du peuple, et il ne l’entreprendra que si les temps sont mûrs. Il faut dans une telle affaire procéder de la façon correcte de manière à réjouir le peuple et à éviter les excès en l’éclairant. On doit en outre demeurer exempt de toute visée égoïste et venir réellement en aide aux besoins du peuple. Alors seulement on n’a pas à se repentir. Les temps changent et avec eux les exigences. Ainsi changent les saisons au cours de l’année. Il y a aussi dans l’année de l’univers un printemps et un automne des peuples et des nations qui exigent des transformations sociales.

L’image

Dans le lac est le feu :

Image de la RÉVOLUTION.

Ainsi l’homme noble règle le calendrier et clarifie les temps.

Le feu au-dessous et le lac au-dessus se combattent et se détruisent mutuellement. Ainsi, le cours de l’année donne également lieu au combat de la force lumineuse et de la force obscure qui se déroule dans les changements des saisons. L’homme se rend maître des transformations de la nature quand il reconnaît leur régularité et divise le cours du temps en conséquence. C’est ainsi que l’ordre et la clarté sont introduits dans l’apparence chaotique de la succession temporelle et que l’on peut s’adapter, même par avance aux exigences des différentes époques

Neuf au commencement signifie :

On est enveloppé dans la peau d’une vache jaune.

On ne doit entreprendre des changements que lorsqu’il n’y a plus d’autre possibilité. C’est pourquoi la plus extrême réserve est d’abord nécessaire. On doit se rendre intérieurement ferme, se modérer – le jaune est la couleur du milieu, la vache est le symbole de la docilité et ne rien entreprendre tout d’abord, car toute offensive prématurée a des conséquences fâcheuses.

Six à la deuxième place signifie :

En ton jour tu peux causer une révolution.

Le départ apporte la fortune. Pas de blâme.

Quand on a tout tenté sans succès pour réaliser des réformes, la nécessité d’une révolution se fait sentir. Cependant une telle révolution radicale doit être bien préparée. Il faut qu’il y ait là un homme possédant les capacités voulues et la confiance du peuple. On pourra se tourner vers un tel homme. Cela apporte la fortune et ne constitue pas une faute. Ce qui importe avant tout est l’attitude intérieure envers l’ordre nouveau qui va s’établir. On doit pour ainsi dire aller au-devant de lui. Ce n’est qu’ainsi qu’il sera préparé.

——–

Changing to

28. Ta Kuo / Preponderance of the Great

above TUI THE JOYOUS, LAKE

below SUN THE GENTLE, WIND, WOOD

This hexagram consists of four strong lines inside and two weak lines outside. When the strong are outside and the weak inside, all is well and there is nothing out of balance, nothing extraordinary in the situation. Here, however, the opposite is the case. The hexagram represents a beam that is thick and heavy in the middle but too weak at the ends. This is a condition that cannot last; it must be changed, must pass, or misfortune will result.

THE JUDGMENT

PREPONDERANCE OF THE GREAT.

The ridgepole sags to the breaking point.

It furthers one to have somewhere to go.

Success.

The weight of the great is excessive. The load is too heavy for the strength of the supports. The ridgepole on which the whole roof rests, sags to the breaking point, because its supporting ends are too weak for the load they bear. It is an exceptional time and situation; therefore extraordinary measures are demanded. It is necessary to find a way of transition as quickly as possible, and to take action. This promises success. For although the strong element is in excess, it is in the middle, that is, at the center of gravity, so that a revolution is not to be feared. Nothing is to be achieved by forcible measures. The problem must be solved by gently penetration to the meaning of the situation (as is suggested by the attribute of the inner trigram, Sun); then the change-over to other conditions will be successful. It demands real superiority; therefore the time when the great preponderates is a momentous time.

THE IMAGE

The lake rises above the trees:

The image of PREPONDERANCE OF THE GREAT.

Thus the superior man, when he stands alone,

Is unconcerned,

And if he has to renounce the world,

He is undaunted.

Extraordinary times when the great preponderates are like flood times when the lake rises over the treetops. But such conditions are temporary. The two trigrams indicate the attitude proper to such exceptional times: the symbol of the trigram Sun is the tree, which stands firm even though it stands alone, and the attribute of Tui is joyousness, which remains undaunted even if it must renounce the world.

—-

28) Ta Kouo / la Prépondérance du Grand

En haut Touei : Le Joyeux, le Lac

En bas Souen : Le Doux, le Vent, le Bois

L’hexagramme est formé de quatre traits forts à l’intérieur et de deux traits faibles à l’extérieur. Quand les traits forts sont à l’extérieur et les traits faibles à l’intérieur, tout va bien, il n’y a pas d’excédent de poids, la situation ne comporte rien d’extraordinaire. Mais ici c’est l’inverse qui se produit. L’hexagramme représente une poutre épaisse et lourde au milieu, mais mince à ses extrémités. Cet état n’est pas durable. Il doit passer, se transformer, sinon le malheur menace.

Le Jugement

LA PRÉPONDÉRANCE DU GRAND.

La poutre faîtière ploie.

Il est avantageux d’avoir où aller.

Succès.

Le poids de ce qui est grand est excessif. La charge est trop lourde pour les forces qui doivent la supporter. La poutre faîtière, sur laquelle repose le toit tout entier, ploie parce que ses extrémités porteuses sont trop faibles pour la charge. L’heure et le lieu sont exceptionnels et réclament en conséquence des mesures extraordinaires si l’on veut triompher. Aussi il est nécessaire d’agir pour trouver au plus vite une voie de transition. Il y a là une promesse de succès, car, bien que le fort soit en excédent, il occupe le milieu, c’est-à-dire le centre de gravité, si bien que n’y a pas à craindre de révolution. Les mesures de violence ne mènent en vérité à rien. Il faut défaire les nœuds en pénétrant doucement le sens de la situation – ce qu’évoque la signification du trigramme inférieur Souen; alors le passage à d’autres conditions réussira. Cela exige une réelle supériorité : c’est pourquoi le temps où ce qui est grand prédomine est une époque importante.

L’image

Le lac s’élève au-dessus des arbres :

Image de la PRÉPONDÉRANCE DU GRAND.

Ainsi l’homme noble n’est pas inquiet quand il est seul et il n’est pas découragé quand il doit renoncer au monde.

Les temps exceptionnels où ce qui est grand prédomine ressemblent à une inondation où le lac s’élève au-dessus des arbres. Mais de telles situations sont passagères. Chacun des trigrammes indique la conduite à tenir dans ces moments : l’image de Souen est l’arbre qui tient bon même s’il est isolé, et l’attribut de Touei est la sérénité joyeuse qui ne se décourage jamais, même si elle doit renoncer au monde.

Foxtrot Foxtrot Sierra

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s